Reflasher sa SD avec la Raspbian “wheezy”

Constat

Il vient d’arrivé et vous l’avez déjà connecté. Mais…

pi@raspberrypi ~ $ uname -a
Linux raspberrypi 3.1.9+ #272 PREEMPT Tue Aug 7 22:51:44 BST 2012 armv6l GNU/Linux

Et là, c’est le drame ! Vous avez une Debian pour ARMv6 alors que votre Rasp est un ARMV7-A avec plein de bons morceaux de fruit dedans comme un processeur de calcul en virgule flottante et d’autres options qui permettent à votre Rasp de fonctionner plus efficacement (programmes plus rapides à la même fréquence).

Télécharger la distribution

Pas de problème tout est expliqué ici : http://www.raspberrypi.org/downloads. On charge et on dézippe localement.

Flasher

Pour flasher ma SD, j’ai eu un soucis avec l’outil fenétré Win32ImageWriter qui n’a pas reconnu le port SD de mon PC, bien que la carte ait été formatée localement (fat) et qu’elle ait bien reçu une lettre. Pas grave, je suis passé en ligne de commande avec l’utilitaire flashnul. Là, cela s’est bien passé. On commence par demander les supports détectés par :

C:/flashnul/flashnul.exe -p
Available physical drives:
0       size = 250059350016 (232 Gb)
1       size = 1990197248 (1898 Mb)

Available logical disks:
C:
D:
F:
G:
H:

Press ENTER to exit.

Attention, le support 0, c’est le disque physique du PC ! Et ici la SD a l’identifiant 1 comme le confirme sa capacité (2 Go).

Ensuite, on lance l’écriture :

C:/flashnul/flashnul.exe 1 -L C:/2012-10-28-wheezy-raspbian.img

On remet la SD dans le Rasp (et-il nécessaire de le préciser) et on le remet sous tension.

Configuration de base

Quand on a réussi à booter et à se connecter au Rasp, on peut définir un certain nombre de paramètres de configuration grâce à l’utilitaire intégré :

pi@raspberry ~ $ sudo raspi-config

Profitez-en pour :

  • Étendre la taille du rootfs à la totalité de la SD (2 Go par défaut seulement) : expand_rootfs ;
  • Définir la langue utilisée par défaut : change_locale ;
  • Définir le fuseau horaire par défaut : change_timezone (à noter que le Rasp n’a pas de système de maintient de l’heure en cas de coupure d’alimentation et donc qu’il ne peut retrouver l’heure que s’il a accès à internet via le protocole ntp ou via une commande date lancée par l’utilisateur) ;
  • Mettre à jour la config : update qui ne fonctionne évidemment qu’avec un accès internet.

Références

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *